Voyage culinaire vers Madagascar

Pour voyager sur des élans de saveurs culinaires, je vous présente ici Hasiniaina et Gaëlle qui nous amènent en territoire malgache pour y apprendre quelques recettes et les bons plans si vous comptez y partir pour les vacances 🙂

Découverte de Madagascar et de la cuisine du Nord de l’île avec Hasiniaina

Hasiniaina, 31 ans, malgache et Gaëlle, 27 ans, française. Deux éducations, deux cultures, deux pays. Tout devait nous éloigner mais pourtant tout nous rapproche. Notre devise : « Faisons de nos différences notre force et notre richesse« .

20160506_170157

Gaëlle et moi nous sommes rencontrés à Madagascar. Gaëlle était volontaire au sein de l’association « Grandir Dignement », association cherchant à garantir le respect de la dignité humaine dans les prisons malgaches. Quant à moi, j’étais guide touristique dans mon pays. Après Madagascar, Gaëlle et moi nous sommes revus à Berlin. Je suivais une formation en cinéma dans cette ville. Nous avons ensuite décidé de nous envoler à nouveau vers d’autres horizons pour nous rendre utile auprès d’enfants en difficulté. Cela nous a conduit en République Démocratique du Congo. Nous avons travaillé une année à Kinshasa auprès d’enfants de la rue placés dans des centres et au sein de la Fondation Pédiatrique de Kimbondo, en lien avec le REEJER (Réseau des Educateurs des Enfants et Jeunes de la Rue) et Caritas Alsace. Depuis quelques mois, nous vivons ensemble en France et découvrons la vie de parents, aux côtés de notre petite princesse métisse Ayana (prénom africain et amérindien qui signifie « fleur éternelle »).

Au quotidien, je prends plaisir à m’occuper de ma fille et à faire découvrir à ma belle-famille les spécialités culinaires de mon pays d’origine. Durant mon enfance et mon adolescence, j’ai eu la chance de vivre à différents endroits de l’île : Tananarive, Diego Suarez, Majunga, Fianarantsoa. Je souhaite aujourd’hui partager avec vous la recette du achard de mangues et du khimo, spécialités provenant du Nord de Madagascar, que nous cuisinons souvent Gaëlle et moi.

Le achard de mangues :

20160626_162247

A Madagascar, particulièrement dans le Nord de l’île, le achard de mangues se déguste généralement avec des brochettes de viande de zébu (appelées masikita). En France, il accompagnera très bien vos barbecues.

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 3 mangues vertes encore dures (le plus dur possible), de préférence d’Afrique
  •  1 grosse tomate
  • 1 gros oignon rouge
  • un morceau de gingembre de la taille d’un pouce
  • 10 tiges de ciboulette
  • 1 cuillerée d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre
  • sel, poivre

  1. Epluchez les mangues à l’aide d’un couteau puis râpez ces dernières de manière à obtenir de fines lamelles.
  2. Emincez un gros oignon, broyer le morceau de gingembre, coupez la ciboulette en petits morceaux.
  3. Lavez la tomate et la coupez en petits dés.
  4. Mettez le tout dans un saladier et ajouter l’huile d’olive, le vinaigre, le sel et le poivre.

Le Khimo :

13576881_10208620483722428_150936694429697948_o

Il s’agit du hachis parmentier malgache. On trouve généralement ce plat familial dans le nord et le nord-ouest de Madagascar, à Diego-Suarez ou à Majunga.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 500 g de viande hachée
  • 3 pommes de terre
  • 3 cuillères à soupe d’huile
  • 1/2 boîte de concassé de tomates
  • 1 cuillère à café de concentré de tomates
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de jus de citron
  • Persil arabe frais
  • 3 cs de gingembre
  • curry
  • sel, poivre
  1. Lavez les pommes de terre puis faites les cuire avec leur peau dans une grande marmitte ou une cocotte-minute remplie d’eau. Enlevez ensuite la peau des pommes de terre hors du feu, coupez ces dernières en morceaux et écrasez les de manière à former une purée. Réservez dans la marmitte.
  2. Hachez le persil arabe et râper le gingembre et l’ail à l’aide d’une râpe à fromage. Réserver ces ingrédients dans une assiette.
  3. Pelez l’oignon et le couper en fines lamelles. Faites revenir les lamelles d’oignon dans une poèle avec 3 cuillères à soupe d’huile. Ajoutez ensuite la 1/2 boite de concassé de tomates et une cuillère à café de concentré de tomates dans la poèle, puis le persil, le gingembre, l’ail et une cuillère à café de curry. Remuez la sauce formée à l’aide d’une cuillère en bois et réserver.
  4. Salez et poivrez la viande hâchée, faites cuire cette dernière dans une autre poèle. Lorsque la viande est cuite, rajoutez-la à la sauce dans l’autre poèle.
  5. Mélangez la sauce et la viande avec la purée de pommes de terre dans la marmitte. Assaisonnez le tout avec du curry, du sel et du poivre, ajoutez le jus de citron, puis remuez le tout.
  6. Servez le Khimo dans des assiettes creuses. Le Khimo peut être accompagné de pain et de salade verte.

Bonne dégustation ! 🙂

J’espère que ces deux recettes vous plairont et vous donneront l’envie de découvrir mon île, le pays du « Mora Mora » (lentement mais sûrement). Madagascar est également le pays des lémuriens et des baobabs. Les traditions et le mode de vie de cette île, par son passé historique, constituent un mélange entre l’Afrique et l’Asie (traditions culinaires, moyens de transport, etc). Si vous venez visiter la grande île pour la première fois, en tant que guide touristique là-bas, je vous conseillerai de commencer par l’itinéraire de la RN7 (route allant de Tananarive à Tuléar) et de vous arrêtez dans les endroits suivants :

Antsirabe : vous pourrez y visiter des ateliers de fabrication d’objets conçus à partir de cornes de zébus ou de boites de conserve.

Ambositra : il s’agit de la ville artisanale malgache par excellence. Cette ville est notamment connue pour ses sculptures sur bois.

Ranomafana et son parc national : vous pourrez vous promenez dans la forêt tropicale humide, découvrir différentes sortes de plantes médicinales et observer des oiseaux et des lémuriens.

Ambalavao : les mercredis et jeudis, vous pourrez aller voir le marché de zébus. Vous pourrez également vous arrêter dans des ateliers de fabrication de soie et de papier Antaimoro (papyrus) et visiter la forêt d’Anja. Il s’agit d’une réserve naturelle gérée par des villageois. On peut y observer des orchidées, des ficus, ansi que des pachypodium nains. Des caméléons, des oiseaux et de nombreux lémuriens (environ 300 makis) sont présents dans ce parc. La vue depuis le haut du rocher est époustouflante !

Parc National de l’Isalo : voir les anciens tombeaux du peuple Bara, visiter les différentes piscines naturelles et cascades, pique niquer à Namaza en présence des lémuriens (attention à votre casse-croûte !) et camper à Namaza.

A faire également :

– Si vous êtes de nature patiente : prenez le train pour aller de Fianarantsoa à Manakara (environ 10 heures de trajet). Il s’agit de la seule ligne de chemin de fer de l’île qui fonctionne encore régulièrement. Durant le trajet, vous pourrez observer les paysages grandioses de la forêt pluviale de l’est du pays : cascades, falaises, rivières, collines parsemées de bananiers et de ravinalas (arbres du voyageur, l’emblème de Madagascar). Vous pourrez également, lors des arrêts, échanger avec les habitants des villages du pays Tanala, isolés du reste du monde et observer la vie quotidienne des paysans locaux.

La mer d’Emeraude (Diego-Suarez au Nord de l’île) : traversée en pirogue à partir de Ramena (emmener vos k-way !). Il s’agit d’un site d’une beauté presque surnaturelle. La faible profondeur d’eau conjuguée à un fond sablonneux donne une teinte turquoise à cette petite mer intérieure bordée de plages de sable blanc très peu fréquentées.

Nos conseils aux futurs voyageurs : Rester discrêts par rapport à vos objets de valeur, éviter d’avoir trop d’argent sur vous (faites plutôt des retraits tous les deux jours avec une carte Visa dans les grandes villes), garder toujours le sourire et votre bonne humeur !

Contact : jadovolone@gmail.com

Publicités

Une réflexion sur “Voyage culinaire vers Madagascar

  1. Bonjour,
    Ceci est la simple vérité, merci pour cet article très intéressant. Et effectivement Madagascar fait parti des destinations touristiques les plus visitées. Que ce soit à l’Est, à l’Ouest ou dans le Sud, cette petite île dispose de plusieurs endroits extraordinaires à découvrir. Sans oublier le beau paysage, les faunes, les flores, et la tradition Malgache. De ma part j’ai déjà visité le Parc National de Ranomafana, c’est très séduisant. Je veux encore voyager à Madagascar

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s