Des spaghettis pas comme les autres

Après les tagliatelles remastérisées version 100% légumes, voici une recette testée depuis le fin fond de l’Ohio par notre chroniqueuse nutrition Amaia qui adore révolutionner le contenu des assiettes, pour notre plus grand bonheur! (promis on ne va pas vous refaire toute la gamme des pâtes).

_____________

En Amérique du Nord, selon un accord tacite, une fois le cap du 1er septembre passé, les festivités d’automne peuvent commencer. J’ai donc eu le plaisir de découvrir des étals américains débordants de potirons, citrouilles et autres courges d’hiver, avant même d’avoir pu me remettre des émotions de l’été. Soit, nous sommes donc en automne ! Il faut dire que la météo du Midwest est plutôt raccord avec cette frénésie frisquette.

Je n’écris pas aujourd’hui pour vous donner la recette du fameux PSL, ou Pumpkin Spice Latte, une boisson chaude épicée, sucrée et réconfortante, item hipster de l’automne. J’ai fait une crise de rejet aigüe après être tombée successivement sur des biscuits apéritifs à la citrouille, un dentifrice goût PSL, et sur un yaourt au pumpkin spice. De fait, j’ai décidé de ne pas rajouter ma pierre à l’édifice de ce marketing des premiers frimas. Cela dit, si vous êtes curieux, Starbucks fait son fonds de commerce hivernal avec le PSL ! Pour ma part, je resterai ad vitam fidèle au chai latte.

J’aimerais putôt vous confier une recette coocooning parfaite pour les journées pluvieuses et grises. Amis italiens et amateurs de pasta, veuillez passer votre chemin sous peine de crise cardiaque.

Pour tous les autres ! Oyez oyez, voici venu le temps de la *trompette tonitruante* courge spaghetti ! *pouin pouin pouiiiiiiiin* Les courges d’hiver sont globalement toutes délicieuses (on en parle, de la courge butternut et de son goût juste fou ?), mais le petit « truc » en plus avec celle-ci, c’est qu’une fois cuite, il suffit de la triturer légèrement avec une fourchette pour se retrouver avec des filaments semblables à des spaghettis. Oui, d’où son nom, il ne faut pas chercher bien loin… (Aparté ludique sur le sujet : cherchez noix de coco fesse sur google image. Mais de rien !)

La recette que je vous présente est une adaptation simple du ragù alla bolognese, pour une courge spaghetti farcie omnivore ou vegan.

Spaghetti végétal à la bolognaise

photo-1

Ingrédients (pour deux personnes)

  • 1 courge spaghetti
  • 250 g de viande hachée (ou viande végétale à base de pois-chiche)
  • 1/2 oignon blanc
  • De la sauce tomate en bocal (ou des tomates fraîches, du basilic, de l’ail et de l’origan pour une sauce maison)
  • Du parmesan selon votre goût et/ou de l’emmental AOP (ou un fauxmage râpé) pour gratiner le tout
  1. Préchauffez le four à 190°C.
  2. Préparation de la courge : coupez la courge en deux dans le sens de la longueur, évidez les pépins, puis déposez chaque moitié de courge sur une plaque recouverte de papier cuisson. La chair de la courge doit être posée sur le papier.
  3. Cuisson de la courge : 40 min à 190°C, voire quelques dizaines de minutes supplémentaires en fonction de la taille de la courge.
  4. Préparation de la sauce : faites revenir dans une huile d’olive une moitié d’oignon émincé, puis ajoutez la viande ou un substitut. Optionnel: j’ai à cette étape ajouté un peu de bouillon de poule maison, beaucoup de curry, du paprika, du basilic, et un peu de noix de muscade (oui, « curry – basilic », cette association n’a aucun sens, mais c’était bon). Avant que votre viande ne soit totalement cuite, vous pouvez rajouter la sauce à la tomate dans la poêle, mais personnellement je l’avais directement rajoutée à la courge ! Une fois la sauce prête, réservez.
  5. Prendre l’apéro en attendant que la courge finisse sa cuisson : autant joindre l’attente à l’agréable.
  6. Préparation de la courge farcie : sortez la courge du four, et retournez chaque moitié. Laissez refroidir, puis à l’aide d’une fourchette, triturez la masse de la courge jusqu’à l’obtention de filaments.
  7. Puis ajoutez la sauce bolognaise (ou la sauce tomate, puis la viande revenue aux oignons). Parsemez le tout de fromage râpé, selon son goût (je n’avais qu’un vieux reste de parmesan vu que je n’achète plus de produits laitiers).
  8. Il n’y a plus qu’à passer les courges au four à nouveau, en mode grill pour gratiner le tout, et elles sont prêtes à être dégustées ! A noter que vous pouvez retirer les « spaghetti » de leur écorce et les servir comme de « vraies » pâtes. Je les cuis de cette manière uniquement pour m’épargner la vaisselle…

Elles sont aussi très bonnes réchauffées au four micro-ondes pour des repas réconfortants au boulot ou à la fac, mais rien de tel qu’un bol de spaghetti végétal devant une bonne série et avec un verre de Bordeaux pour une soirée coocooning ultime 🙂

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s