Mémo décembre

téléchargé (1)

3 recettes inspirantes du mois

Crumble pommes kiwi

téléchargé (2)

Velouté potimarron curcuma

téléchargé (3)

Topinambours sautés au beurre

téléchargé (4)

Publicités

Think global, act local

La rentrée, ses to-do list qui n’en finissent plus et ses « vraies » bonnes résolutions. La mienne (en dehors du fait de cuisiner mon déjeuner au lieu d’opter pour mon café préféré de Yaoundé), est de divulguer chaque mois un petit calendrier des fruits et  légumes de saison avec des liens vers des recettes que je trouve sympa. Nul besoin de rappeler que consommer local et de saison redonnera le smile à la fois à la planète et au portefeuille.

Vous me direz : mais Laura, pourquoi te torturer à piquer des images et liens Google alors que concrètement, on improvise avec ce que l’on trouve à Monoprix en fin de journée et on s’en fout de ta saisonnalité ?

Je me dis qu’avec tout ce que l’on peut entendre sur les réseaux sociaux et les médias, combo grosse canicule de 2018 sur Paname, les consciences écologiques s’éveillent davantage en chacun de nous. Et qu’on est de plus en plus à vouloir changer des petites habitudes ou au moins à se questionner sur nos actes quotidiens.

téléchargé (1)

Je ne suis pas vraiment un exemple, sachant que je suis loin d’atteindre le zéro déchet lifestyle, même si ma brosse à dent à tête rechargeable et que mon tote-bag de bobo se portent bien. Mon compost d’appartement à Yaoundé ressemble à une déchetterie à ciel ouvert, et parfois, mes recettes recyclage d’épluchures tournent au fiasco, au plus grand regret de mes colocs qui ont subi le cake aux épluchures de mangue et noyaux d’olives…mis malencontreusement. Mais, à défaut de culpabiliser et bouder dans mon coin en pensant que le changement climatique c’est pourri et que de toute façon on va tous mourir (#psychologiepositive), j’essaie d’adopter la pensée « je continue de sourire et j’essaie« . Et quand je déprime vraiment, que j’ai envie de baisser les bras, que je me dis que mon boycott coca-cola ne sert à rien…je voyage, sur le net ou sur la planète, pour écouter des gens qui sont dans cette même démarche. Et paf, mieux que le Redbull !

Cela me fait penser aux 365 actions éco-citoyennes de Julien Vidal que je trouve génial 🙂 Surtout si l’on veut rentrer dans la transition tout en douceur. Petite vidéo inspirante par ici :

 

ATTENTION: On ne remplacera pas les politiques publiques, on en freinera pas du jour au lendemain des multinationales destructives de l’environnement. En parlant de l’action individuelle, je suis loin de négliger l’action collective, essentielle dans cette lutte. Car tout ne doit pas reposer sur nos propres épaules  (voir Article « Quel poids pèsent vraiment les gestes individuels dans le changement climatique?« ). Mais en s’impliquant, on implique d’autres personnes, et on s’assemble, on aspire à des idéaux communs et là, ça devient un peu plus politique. Et puis… agir dès maintenant dans notre vie quotidienne, ça ne peut être que mieux 🙂

La reprise !

32191464373_e8864ab8bd_b

Le jus de citron à jeûn qui éveille les papilles.

L’odeur du café fraichement compressé dans ma cafetière à piston.

Arya, mon petit chat, qui se blottit contre moi pendant que je fais la méditation quotidienne sur le balcon.

Les podcasts remplis de douceur pour me réveiller et me préparer le matin (Love Podcast à soi, Génération XX et Transfert de Slate).

Les MOOCs qui s’enchainent sur mon ordinateur et remplissent mon nouveau cahier de note.

Les nouvelles recettes à base de légumineuses, de feuilles de manioc et d’autres ingrédients plus locaux.

Et les nouveaux food reportage qui arrivent sur mes escapades en Afrique (Gabon et Togo) 🙂

Bonne rentrée à tous !

Le réconfort du chaï

Les fêtes de fin d’année ont été radicalement différentes de la plupart de mes concitoyens expatriés. A défaut de prendre un A/R Air France pour faire le marathon des soirées raclette à la montagne et de cuite au champagne sous l’égide du saint plaid, j’optai pour quelques milliers de km vers l’Est direction….l’Inde!

Le come back au bled ouais! Le Kérala, mon petit chez moi 🙂 Noël à Kochi,  balades dans le village à la rencontre de ma petite famille indienne, un tour à l’ashram, nouvel an sur les plages de Varkala puis direction le Tamil Nadu pour finir les vacances à Chennai. L’indescriptible bonheur que j’ai ressenti en posant un pied sur le sol indien s’est faufilé dans mes sourires, mon coeur qui battait en chaque instant et surtout dans mon énorme appétit. Enchaînement de dosas, curry, crevettes et fish masala, naan…et chai. Le fameux thé indien, que l’on déguste à chaque occasion. Souvent, il s’agit juste de thé noir, lait et sucre servi à l’indienne (un peu mousseux), mais si l’on veut vraiment kiffer la vie, on se laisse tenter par le Masala Chai.

Pour 4 tasses

  • 4 gousses de cardamone
  • 2 petits bâtons de cannelle ou un grand
  • 4 grains de poivre
  • 4 clous de girofle
  • 1 ou 2 étoiles badiane
  • 1/2 cuillère à café de poudre de gingembre ou gingembre frais râpé
  • 4 cuillères à café de thé noir
  • 4 cuillères à café de lait en poudre
  • Sucre

1) Dans une casserole, faites bouillir 1 litre d’eau puis versez dans une théière.

2)Mettez à infuser le thé avec vos épices dans l’eau 10 à 15 min, puis filtrez.

3)Dans chaque tasse, mettez une cuillère à café de lait en poudre et de sucre, puis ajoutez la préparation de thé épicé délicatement.

Ce dernier accompagne désormais parfaitement mes journées sur le rythme de « Perfect » d’Ed Sheeran, que j’écoute à peu près 8h/jour depuis un mois. Histoire de renforcer encore plus le cliché de la collègue kikoo. Qu’importe ! Ici et plus que jamais, j’ai besoin de ma dose de réconfort et de douceur. Shanti.

Bonne année 2018 !

65cde480867b9f2fe971f39846c69a6e

>> Vers un mode de vie Zéro déchet et minimaliste (moins de plastique, moins d’achats, plus d’économies)

>> Plus de sport pour une meilleure santé

>> De moins en moins de viande dans mon assiette (et plus de petit pois!)

>> Des voyages, encore et toujours ! (Afrique de l’Ouest)

>> Travailler mon écriture

>> Moins de café (non je déconne)

Meilleur à vous 🙂

APL : Aide pour Payer nos Légumes

C’est bête…Les 5 euros en moins d’APL que le gouvernement vient de décider, ça aurait pu payer au marché de Nanterre :

  • 2 courgettes
  • 1 aubergine
  • 1 concombre
  • 4 tomates
  • 1 sac entier de fanes de carottes à cuisiner

Et tout ça made in France, de saison, issus d’une agriculture raisonnée et de producteurs trop sympas que je côtoie chaque jeudi.

photo

No fake