Bonne année 2018 !

65cde480867b9f2fe971f39846c69a6e

>> Vers un mode de vie Zéro déchet et minimaliste (moins de plastique, moins d’achats, plus d’économies)

>> Plus de sport pour une meilleure santé

>> De moins en moins de viande dans mon assiette (et plus de petit pois!)

>> Des voyages, encore et toujours ! (Afrique de l’Ouest)

>> Travailler mon écriture

>> Moins de café (non je déconne)

Meilleur à vous 🙂

Publicités

Vert – Rouge – Jaune : les couleurs d’une nation

Ma vie camerounaise est comme une danse. Une danse effrénée à la chorégraphie épileptique où je tournoie, je shake, je pars, je reviens, je tombe dans les bras de quelques-uns. Les pas s’enchainent, tout va très vite et il faut continuer la cadence.

Yaoundé est une ville où tout déborde : les réseaux de canalisations quand il pleut à peine 30 min, l’énergie qui émane des gens qui se lâchent sur les rythmes du bikutsi, la poitrine des mamas qui cuisinent le poisson braisé, les étales de légumes au marché de Mokolo, le soleil qui se déverse dans les nuages le soir pour donner une couleur jaune ocre, chaude et douce, à la ville aux 7 collines...

On continue de voir cet excès dans les escapades vers l’Ouest. Je me pose et je fais un tour à 360°C. A chaque recoin, une vague de vert intense vient taper la rétine. Le vert des bananiers, de la jungle humide et lumineuse, des grandes plaines de montagne lorsque nous arrivons au Mont Manengouba, le vert du Ndolé, plat national incontournable, qu’une habitante m’offre chaleureusement quand je reviens de randonnée épuisée, le vert de mes yeux émerveillés.

Pour nuancer la couleur de ce tableau de vie et d’énergie, je mise alors sur le rouge bordeaux des haricots (petit déjeuner très populaire au Cameroun) et le rouge sang du foléré, cette boisson rafraîchissante à base de citron et de feuilles d’hibiscus.

20171012_125144

 

20171101_090722

Quelle sera la prochaine couleur à venir se rajouter à l’oeuvre….?

 

La vie est un gombo

« La vie est un gombo : tu glisses, tu tombes, tu tombes, tu glisses… » (proverbe africain)

Depuis un mois, j’enchaîne sans trop me poser de questions, j’accumule, je prends tout ce qui vient, en essayant de me protéger comme je le peux. La vie est dure ici, oui. Premiers pas en Afrique, au Cameroun, où les rétines et les tympans ont leur quota quotidien. C’est comme si je tentais de sauter dans un train poursuivant sa trajectoire à vitesse grand V, et de vite y trouver ma place alors qu’il n’y a aucune numérotation. Je déguste et me nourris des  paroles de chacun. Certaines ont un goût amer de vernonia, d’autres viennent tout apaiser avec un goût de miel d’Oku.

En attendant de me créer une routine qui me ressemblerait, je ne perds pas les bons réflexes : manger. Outre les QG à exapts du midi aka boulangerie/restaurants frenchy, je teste le poulet braisé, poisson grillé au barbeuc par les mamas du marché, bananes plantains, bâtons de manioc, poulet DG, et sans oublier : le fameux Ndolé camerounais ! D’ailleurs, si vous tentez un jour l’expérience ici, renseignez vous sur les meilleurs endroits pour déguster le Ndolé, car parfois, ça peut être fatal (et avoir la turista quand on est en réunion, c’est pas funky town).

photo 3

Ndolé poisson et bâtons de manioc

photo 2

Poulet DG : poivrons, tomates, bananes plantains, poireaux…

 

Prochainement, je dresserai des portraits photos et des recettes en provenance des différents marchés de Yaoundé, Douala et de partout où mes pieds m’amèneront 🙂

Positive Energy

Deux semaines se sont écoulées depuis mon arrivée à Yaoundé. On pourrait les résumer à des heures d’incompréhension, des minutes de panique et des secondes interminables de pleurs. Mais pas que, et bien heureusement. La fascination, la curiosité, la joie de rencontrer des nouvelles personnes dans un nouveau pays se mêlent à la spirale émotionnelle des premiers temps de l’expatriation.

On observe, on écoute. Beaucoup. Toute une vie à refaire et à reconstruire (et oui, encore….). Il faut trouver ses repères très vite et prendre de bonnes marques dès le départ, histoire de ne pas louper son sprint. Sinon je ne tiendrai jamais la course de ces 2 ans au Cameroun. Alors je refais le plein d’énergie en me nourrissant de la bienveillance de certains, de la passion d’autres….mais aussi de super cookies réalisés par la nouvelle coloc (sud ouest représente).

Recette ultra-facile de Cookies banane-muesli (vegan)

2f0b22016d86c92f264dc21cd5d8aba7-1455355799

En raison d’un conflit d’ordre interne avec le four qui a un peu trop « doré » les cookies, on a opté pour une photo sur internet

Ingrédients (pour une dizaine de cookies) :

  • 2 bananes mûres
  • 3 poignées de muesli aux fruits secs
  • 1 cuillère à soupe de miel
  1. Écrasez les bananes à l’aide d’une fourchette pour obtenir une purée.
  2. Dans un saladier, mélangez bien la purée de banane, le muesli et le miel.
  3. Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, formez des petits tas (une cuillère à soupe = 1 cookie) et laissez cuire environ 15 min à 180°C.

 

Mieux que le smecta pour bien caler ton bide un dimanche post-turista !

 

 

 

Coup de bluff en cuisine

 

Le bluff, c’est tout un art. Autant je suis nulle au poker, autant j’arrive toujours à surprendre, pour le meilleur et pour le pire, mes amis en soirée avec des recettes qui changent. Et la dernière en date fut un franc succès 😀 Je me suis inspirée d’un dessert de la start-up culinaire Kweezine qui a le don pour te filer de bons plans gourmands.

Recette Extra-moelleux au chocolat à la courgette (sans beurre)

gateau-chocolat-courgettes-thermomix-800x600

Ingrédients (pour 6 personnes):

  • 40g de farine
  • 40g de sucre roux
  • 200g de chocolat noir
  • 2 oeufs
  • 1 courgette
  • 1/2 sachet de levure

1)Dans un saladier, mélangez le sucre, les oeufs et la courgette râpée en fouettant bien.

2)Faites fondre les carrés de chocolat dans un bol avec un peu d’eau au micro-ondes, puis versez dans la préparation. Rajoutez la farine et la levure.

3) Mettez à cuire environ 25 min. Pour vérifier la cuisson, piquez avec un couteau : quand rien ne s’accroche à ce dernier, c’est prêt !

Pour se faire plaisir sans aucune culpabilité 🙂

Les pâtes bolo 2.0

Allez savoir pourquoi, mais parfois j’ai l’inspiration divine en cuisine. Et cette semaine, c’est mon amie Anaëlle qui en a payé délicieusement les frais, avec une recette totalement improvisée avec ce que j’avais comme ingrédients, et avec ce que je connaissais. Au final, cela donne des « pâtes aux boulettes » totalement revisitées, 100% végétal. Elle est spécialement dédiée à ceux qui aimeraient manger leur quota de légumes/jour autrement qu’en utilisant la sauce ketchup de la cantine.

Recette de Boulettes de falafels sur lit de tagliatelles courgettes,

sauce pesto fanes de carottes

photo (1)

Ingrédients pour 2 personnes:

  • 2 courgettes bio
  • 1 oignon
  • 250 g de pois chiches non cuits
  • 2 gousses d’ail
  • 1/2 sachet de levure
  • Persil séché ou frais
  • Coriandre poudre ou graine ou en feuilles
  • Huile d’olive
  • Une grosse poignée de fanes de carottes (gratos sur le marché, demandez aux vendeurs !)
  • Poudre d’amande (ou Parmesan si vous mangez du fromage, comme c’est le cas ici)
  • Cumin
  • Sel
  • Poivre

Pour les boulettes falafels 

1)La veille, laissez tremper vos pois chiches dans un grand saladier d’eau froide. Puis, égouttez-les.

2)Dans un saladier, mixez pois chiches, la levure, l’oignon haché, 1 gousse d’ail haché. Puis rajoutez l’huile d’olive, cumin, coriandre, persil, le sel, le poivre. Votre pâte de falafels est prête.

3)Formez des boulettes, arrosez les d’un filet d’huile d’olive et laissez cuire au four environ 20-25 min à 180°C, en les retournant au bout de 15 min pour qu’elles soient dorée des deux côtés.

Pour les tagliatelles

1)Pendant que les boulettes cuisent, on s’occupe rapidos des tagliatelles. Épluchez vos deux courgettes en lanières (peau comprise) jusqu’à atteindre le tronc de la courgette (là où il y a les pépins).

2)Faites revenir les tagliatelles de courgettes dans un peu d’huile à la poêle. Assaisonnez.

3)Gardez le tronc, il fera une excellente soupe pour le lendemain (combo tronc de courgettes + pommes de terre + oignon + fanes de carottes + bouillon = soupe vitaminée ultra réconfortante).

Pour le pesto

1)Dans un saladier, mixez les fanes de carottes, 1 gousse d’ail avec de l’huile d’olive. Rajoutez 2 cuillères à soupe de poudre d’amande (ou de parmesan) et assaisonnez.

 

Buen Appetito ! 🙂

APL : Aide pour Payer nos Légumes

C’est bête…Les 5 euros en moins d’APL que le gouvernement vient de décider, ça aurait pu payer au marché de Nanterre :

  • 2 courgettes
  • 1 aubergine
  • 1 concombre
  • 4 tomates
  • 1 sac entier de fanes de carottes à cuisiner

Et tout ça made in France, de saison, issus d’une agriculture raisonnée et de producteurs trop sympas que je côtoie chaque jeudi.

photo

No fake